Choisir son thé en vrac : nos #15 conseils pour un breuvage santé et responsable

blog zero dechet

Guide des #15 conseils pour choisir son thé en vrac responsable

❧ #1 Un breuvage à la coloration 100% naturelle "parce que vous le valez bien"

Saviez-vous que le thé était la deuxième boisson la plus consommée au monde ? (après l’eau). Vert, bleu, jaune, noir, rouge… il y en a pour tous les goûts ! Mais savez-vous d’où viennent toutes les nuances de votre breuvage matinal ? 

Avant tout, il faut savoir que TOUS les thés proviennent du même arbre : le théier (de son petit nom Cammellia Sinensis pour les intimes). Néanmoins, ils ne viennent pas tous du même « cultivar » (variété). Il en existe plus de 500, chacune ayant ses spécificités, donnant tout son caractère au fameux breuvage. En fait, c’est un peu comme le vin : les raisins proviennent tous de la vigne, mais entre le Pinot noir et le sauvignon blanc, il y a tout un monde. 😊

Mais alors comment s’explique la couleur de notre breuvage matinal ? 

Vous voyez lorsqu’une pomme ou une banane « s’oxyde » et devient noire si on la prépare trop à l’avance ? Et bien c’est la même chose avec le thé : le thé noir est « oxydé » tandis que le thé vert l’est beaucoup moins. Mais plus que de changer la couleur de notre bol/ tasse (pas de discrimination 😉), l’oxydation changera également le goût de notre breuvage préféré. 

Or, l’oxydation s’arrête lorsqu’on expose le thé à une source de chaleur brève, l’artisan doit donc maîtriser ce processus très délicat, les feuilles commençant à s’oxyder à peine récoltées. La durée nécessaire variera alors selon la saison, la couleur souhaitée, la localisation géographique du thé et la quantité de feuilles.

 

Avant que votre breuvage n’arrive dans votre tasse, il existe bien des étapes. Flétrissage, fixation, roulage, séchage…elles sont très simplement expliquées dans ce schéma.  

❧ #2 “les goûts et les couleurs”... pour notre breuvage aussi !

  • Le thé noir est le seul type complètement oxydé ! Il en existe même du fumé ! 😉 
  • Le thé vert ne sera pas oxydé du tout, car on stoppe le processus dès sa cueillette. 
  • Le thé blanc est un breuvage d’exception, préparé avec les jeunes bourgeons, plus ou moins les plus jeunes feuilles. Il n’est que très légèrement oxydé, et ce naturellement, à la différence des autres thés. 
  • Le thé oolong, aussi appelé thé wulong, thé bleu ou bleu-vert est oxydé entre 10 et 75%. 

Encore un petit point vocabulaire : la « fermentation » ne donne PAS à votre breuvage sa couleur (noir, vert…) : un thé fermenté a été « modifié » par plein de mignons petits micro-organismes vivant en milieu anaérobie (sans oxygène). La préparation est donc très particulière, les feuilles devant être mises à l’abri de l’air. Seuls deux types de thé sont fermentés : Le pu-ehr, ou « thé sombre » et le thé jaune, très rare, un peu comme l’or (jaune !) finalement. 

Certains thés sont également torréfiés (grillés), ou encore fumés.  thés verts, noirs, oolong… vont alors développer des arômes très particuliers ! 

Le saviez-vous ? 

En Chine, le thé « noir » est appelé « thé rouge » (en se référant à la couleur du breuvage plus qu’à celle des feuilles) à ne pas confondre avec le « thé rouge » désignant aussi l’infusion à base de rooibos (un petit arbuste africain).  Bref, on évite le quiproquo à l’heure de la tisane ! 

❧ #3 « Tous les goûts sont dans la nature … » : chacun son breuvage !

Sans même parler d’aromatisation, chaque thé aura une saveur différente en fonction de son degré d’oxydation, de sa fermentation et de sa préparation

 

  • Le thé noir est le plus commercialisé au monde. Son goût est assez prononcé en raison de son oxydation. Sa version fumée s’accorde très bien en cuisine, pour rehausser vos plats !
  • Le thé vert aura des notes plus végétales, un goût assez prononcé. 
  • Le thé blanc est plus rare, puisqu’il s’agit des plus jeunes bourgeons et feuilles. Son goût est subtil, très délicat, mais lui aussi peut rapidement être amer s’il est mal préparé ou de mauvaise qualité (d’où l’importance de bien choisir son thé ! nous y viendrons 😊). 
  • Le thé oolong a une saveur très « ronde », « crémeuse ». La couleur et le goût de ce breuvage changeront donc en fonction de la durée d’oxydation (10 à 75%). Il se prête particulièrement bien à une aromatisation gourmande (cacao, caramel). Coup de cœur pour le Oolong Milky de La Route des Arômes, une enseigne de 8 boutiques de thé (et café) en région lyonnaise que tout habitant de la métropole se DOIT de connaitre ! 
  • Le thé Pu erh a une saveur très particulière, et on a souvent besoin d’être un peu « initié » à la dégustation du thé avant de pouvoir l’apprécier. C’est le petit original de la bande. A la différence des breuvages, il est comme le vin et se bonifie en prenant de l’âge ! Et en plus, il se vend en « galette ». Bref, il ne fait rien comme les autres 😊
  • Le thé jaune, à la saveur délicate, fleurie, sucrée. 

La saveur de votre breuvage sera aussi liée au terroir, à l’altitude, au sol, ainsi qu’au climat d’origine du thé ; Vient ensuite l’infinie déclinaison des thés parfumés, aromatisés, qui vont varier selon les créateurs. 

Il est même possible de l’aromatiser vous-même ! 

❧ #4 L’art de bien préparer son thé en vrac

« BEURK ! C’est amer ! ». Votre breuvage a un goût fort déplaisant ? Navrée de vous le dire, mais… 

C’est de votre faute !

  • Il a infusé trop longtemps (on RESPECTE les durées d’infusions sur les sachets !).
  • J’en ai mis suffisamment pour un régiment entier (c’est 2g/ 100ml, soit 1 c.c pour une tasse de 200ml). 
  • L’eau était trop chaude (encore une fois, on RESPECTE ce qu’il y a d’écrit !).
  • C’était un thé en sachet du supermarché…SACRILÈGE (On LIT cet article JUSQU’AU BOUT 😉). 

Chaque type de thé aura sa propre température, sa durée d’infusion… on apprend ici à bien préparer son breuvage

❧ #5 Breuvage non-oxydé, santé à la clé ? Les bienfaits du thé vert !

Le thé est très riche en polyphénols, des antioxydants qui nous protègent des radicaux libres. Ces derniers s’ils sont en excès, vont détruire nos cellules et notre matériel génétique, accélérant le vieillissement (oui, oui, les rides quoi), mais aussi le développement de maladies tels que les cancers la maladie d’Alzheimer, de Parkinson… Or, les antioxydants sont sensibles… à l’oxydation ! Et si vous vous souvenez de ce processus (Si non, je vous conseille vivement une tasse de thé 😉, excellent pour la mémoire et la concentration !), le thé vert est peu oxydé, et conserve donc plus d’antioxydants. Ainsi, le thé vert réduirait de 20% le risque de cancer, contre 10% avec un breuvage oxydé (thé noir). 

Ainsi, le thé vert est très riche en catéchines (antioxydants), dont les fameux EGCG, qui lui valent sa réputation de « remède miracle ». Réduction des maladie neurodégénératives (Azheimer, Parkinson…), de certains cancers, des risques cardiovasculaires, d’ostéoporose, de diabète, du cholestérol, des maladies du foie, amélioration de la santé du côlon et de la flore intestinale, …  l’EGCG permettrait même de lutter contre l’acné et les caries !

❧ #6 À chaque breuvage ses bienfaits santé naturels !

L’oxydation aussi, ça a du bon ! Si les catéchines sont majoritaires dans le thé non-oxydé, dans le thé oxydé (noir), l’oxydation a « transformé » les polyphénols en théaflavines et théarubigines, des antioxydants au top aussi ! Et puis, rappelons, le thé blanc n’est pas oxydé. Il est donc encore plus riche en antioxydant que son homogène vert ! Le vert, et les oolongs qui sont partiellement oxydés, comptent les deux types d’antioxydant… jackpot ! Tous contiennent de la vitamine P, des vitamines du groupe B et des minéraux comme le potassium et le fluor, et permettent de s’hydrater ! En bref, à vous de choisir celui qui vous convient le mieux !

❧ #7 Le thé en vrac, un breuvage bon pour la mémoire !

Par exemple, sur les bienfaits pour la concentration. TOUS les thés contiennent de la théine, une substance qui vous donne de l’énergie se libérant tout au long de la journée, ainsi que de la L-théanine, un acide aminé anti-stress. Quant aux catéchines du thé vert, leur pouvoir antioxydants est parmi les plus puissant pour lutter contre les radicaux libres qui détruisent nos neurones

Les études montrent également que ce breuvage (notamment le pu erh) agit contre le mauvais cholestérol. L’Oolong est reconnu comme un anti-stress naturel (présence de cis-jasmone et cis-jasmonate de méthyle, les mêmes molécules qui donnent sa bonne odeur au jasmin et au riz basmati). 

 

Le saviez-vous ? 

Caféine ou théine c’est la même molécule ! Néanmoins, de par sa richesse en tanins, le thé libère la caféine (= théine) très progressivement. D’où le fait que le café soit connu pour « exciter », et le thé pour « stimuler » ! Donc oui, le thé risque de perturber votre sommeil : bien qu’une tasse de thé en contienne 2 à 3 fois moins qu’un expresso, boire du thé après 17h peut être une mauvaise idée. (à moins de jeter la première eau d’infusion, ou de laisser infuser longtemps). 

Sinon, vous pouvez aussi vous tourner vers le rooibos (ou “thé rouge”), qui favorisera au contraire la détente et possède bien des vertues !

Quant au maté, cette infusion traditionnelle sud-américaine (et zéro-déchet car le plus souvent en vrac !), on ne saurait que trop vous la conseiller au regard de tous ses bienfaits santé . Attention cependant : ses incroyables propriétés stimulantes (qui améliorent réactivité et concentration) n’en font pas une boisson idéale pour le sommeil.

❧ #8 Thé vert : breuvage idéal pour maigrir ?

C’est grâce à la caféine (ou théine) et à ses catéchines qu’il doit sa popularité en tant que breuvage « brûle-graisse ». Ses composés augmentent le métabolisme (= calories dépensées), améliorent le transit et nourrissent le microbiote de bonnes bactéries. D’où un effet bénéfique pour lutter contre l’obésité.

Néanmoins, ce n’est pas boire un thé avec votre hamburger quadruple-cheese qui changera quelque chose. Plus globalement, le thé vert est souvent associé à une alimentation et un mode de vie plus sain (moins de soda, plus de Sencha ! 😉). Un thé vert au cacao (dont le génialissime « vert Madagascar de la Route des Arômes) est une alternative gourmande à un brownie industriel 😉

 

Le secret, finalement ? On arrête d’être un.e obsédé.e de la balance et on s’accepte comme on est. On prend son temps pour déguster son goûter et savourer son thé (en vrac!) avec un gâteau maison, ça nous évitera de nous jeter sur le plateau de fromage en rentrant du boulot ! 

Faire d’une pierre deux coups avec une douceur faite maison : Du clafouti vegan et sans gluten aux petits muffins en passant par le cheesecake vegan au thé matcha et spéculoos, le thé se prête à tout ! 

❧ #9 Le thé en vrac : un breuvage de qualité pour des bienfaits santé

Thé en sachet… attention à ne pas vous faire rouler. Tous les fins connaisseurs vous le diront, le thé en vrac, c’est ce qu’il y a de mieux. 

Dans les sachets, il est rare que la qualité soit au rendez-vous, excepté pour certaines grandes maisons. En effet, on y retrouve en général une « poudre » (notamment en grande surface), bien loin des feuilles entières garantes d’un breuvage de qualité. Poussières, microparticules… c’est à se demander ce qu’on achète !

 

Les sachets sont d’ailleurs souvent aromatisés, justement pour « cacher » la mauvaise qualité de la matière première. Acheter du vrac revient bien moins cher, pour une qualité bien plus élevée, que les sachets. Regardez le prix au kilo !

 

Avec le vrac, on sait ce qu’on met dans notre tasse ! Gros morceaux de fruits, vraies fèves de cacao et de fruits secs grillés, parsèment les feuilles de thé entières. On trouvera en vrac toutes les origines et tous les parfums. 

❧ #10 Thé en vrac : Liberé, délivrééééééé… plus jamais de sacheeeeeets !

Comment voulez-vous que les arômes  de votre breuvage se diffusent si vous laisser les feuilles de thé dans un sachet digne du placard à balais dans lequel dormait Harry Potter ? On ne saurait que trop vous conseiller nos sachets de thé réutilisables en coton biologique, ou bien une théière avec infuseur (plus adaptée pour faire du thé pour plusieurs personnes).  

❧ #11 Le thé en vrac, ce breuvage zéro déchet et anti-gaspi !

Bonne nouvelle : le thé ne se périme JAMAIS s’il est bien conservé (à l’abri de la lumière et de l’humidité), au pire, il perdra un peu de ses arômes au bout de quelques mois. Nombreuses sont les boutiques de qualité à vous proposer de venir avec vos propres contenants/boîtes opaques et hermétiques seront idéales. A accompagner, pourquoi pas, d’un nuage de lait végétal fait-maison ! On se fait plaisir, on se fait du bien, et on fait du bien à la planète en évitant les emballages inutiles

❧ #12 No plastic : thé en vrac et éco-responsabilité !

Les sachets ne sont pas recyclables, et pire, ils sont parfois fait avec du plastique, donc non compostables ! Vous les retrouverez encore entiers sur vos plants de fraises, bof bof (nous on les préfère avec du sucre, les fraises 😉). 

Encore pire : plongés dans l’eau chaude, ils libèrent des micro-plastiques. Sympa la boisson “santé”. C’est la raison pour laquelle les sachets de thé en plastiques devraient être interdits dès 2022 dans le cadre du projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire. 

On s’assure donc au minimum qu’ils soient en soie ou en mousseline. D’ailleurs, en parlant de compost, on vous en a fait tout un foin sur notre blog ! 

Reposez-moi aussi cette capsule de thé (ou de café !), un désastre pour la planète (sauf évidemment si vous utilisez nos capsules 100% biodégradables et fabriquées en France 😊 ) . Pour un thé de moindre qualité qui vous coûte un bras, c’est quand même dommage de polluer la planète, alors on choisit un breuvage de qualité, et éco-responsable. 

❧ #13 Où acheter son thé en vrac ? Vive la boutique du quartier !

Les artisans connaissent à merveille le thé qu’ils vous proposent (en vrac bien sûr) car ils choisissent leurs fournisseurs, sélectionnent les meilleurs mélanges, travailleurs avec les créateurs (français si possible !). Ils sauront les mieux vous conseiller selon vos envies sur leurs arômes, le moment de la journée idéal pour les déguster, vous donner de belles idées cadeaux…

En région lyonnaise, on ne saurait que trop vous conseiller les boutiques La Route des Arôme , artisan torréfacteur et spécialiste du thé depuis 1933 qui propose une centaine de variétés ! Mention spéciale à leurs petits conditionnements (en 50g) pour vous permettre de goûter sans risque gaspiller. Et encore mieux : pour vous accompagner dans votre démarche de  consommer de manière plus durable, et limiter l’utilisation de sachets, ils vous offrent 0,10€ par 100g de thé/ 250g de café si vous venez avec votre propre contenant ! 

Evidemment, tout le monde n’a pas la chance d’avoir une petite boutique en bas de chez soi. Dans ce cas, il existe de nombreuses boutiques en ligne qui propose des thés de qualité, en vrac, bio et équitable !

❧ #14 Thé en vrac : pourquoi le choisir bio et équitable !

Selon une étude de 60 millions du consommateur (2012), de nombreuses références de thés contiennent pesticides et métaux lourds. L’engouement croissant pour ce merveilleux breuvage incitent à des cultures de moins en moins respectueuses, tant pour notre santé que pour la planète… mais pas que : elles soulèvent des problèmes éthiques et, en tant que consommateurs, nous avons tous un rôle à jouer pour rendre notre breuvage équitable.

blog zero dechet

#15 Le thé en vrac, ce breuvage 100% zéro déchet

❧ Un breuvage anti-gaspi : réutiliser les feuilles de thé en cuisine !

Du bouillon ! Incroyable mais vrai, réutiliser vos restes de thé pour parfumer votre eau de cuisson pour le riz, les pâtes, les légumes (simplement en les gardant dans leur sachet réutilisable). Il parfume et attendrit aussi viandes et poissons en ajoutant les feuilles dans la marinade, en arrosant régulièrement votre gigot au four avec le reste de votre théière, ou encore pour déglacer une poêle (versez le reste de thé froid dans la poêle très chaude) et révéler tous les arômes de la viande (le déglaçage consiste à décoller les sucs de cuisson). Certains ajoutent même les feuilles telles quelles, dans leur salade, comme des fines herbes (on n’a pas encore testé, mais si vous le faites, dites-nous ce que vous en pensez !). 

Petit plus pour l’été, réalisez en toute simplicité un thé glacé en laissant infuser vos feuilles après avoir bu votre boisson dans de l’eau à température ambiante pendant un moment. Une boisson légère et rafraîchissante, zéro effort et zéro déchet !  

❧ DIY récup' anti gaspi : le thé en vrac pour la maison

Une fois la popote terminée, il vous sera d’une aide précieuse comme dégraissant : il vous suffira de verser de l’eau chaude sur vos instruments en piteux état (casseroles et tout le tralala) en y laissant vos sachets. Patientez un peu, et faites votre vaisselle, vous nous en direz des nouvelles !

Son action dégraissante fonctionne aussi sur les vitres ! Frottez-y vos sachets avant d’essuyer avec un chiffon. Il lustre le bois verni, infusé dans un bon litre d’eau chaude refroidie puis appliqué sur les meubles avec un chiffon essoré. 

Toujours côté maison, laissez un petit bol rempli de feuilles de thé usagées dans un placard, ou dans votre frigo, ou encore des sachets au fond de la poubelle, neutralisera les mauvaises odeurs (donc oui au thé dans les baskets qui puent après le jogging du dimanche matin !). 

Bien évidemment, les feuilles de thé sont un excellent engrais pour les jardiniers en herbes. Pour les plantes en intérieur, elles sont tout aussi nutritives, en plus de préserver l’humidité de la terre plus longtemps.  Idéal pour arroser moins souvent et donc gaspiller moins d’eau !

❧ Recettes beauté : que faire des feuilles de thé infusées ?

Le thé soulagera vos coups de soleil (le vert, ça neutralise le rouge dans les couleurs, mais pour la peau, on ne garantit pas que le thé vert soit plus efficace 😉). 

Et s’il tache les dents à cause de ses tanins, le thé peut aussi vous servir d’autobronzant ! Des feuilles (ou sachets) de thé noir usagés dans un peu d’eau pour obtenir un « concentré ». On verse dans un spray, simplement pulvérisé sur la peau vous donnera un joli teint hâlé !

Un sachet mis au frigo pourra réduire vos cernes le matin grâce au froid et à sa richesse en antioxydants. Vos restes de breuvage (très infusés) peuvent également vous servir d’eau nettoyante pour le visage grâce à ses propriétés (resserre les pores, aide à la cicatrisation) et comme dernière eau de rinçage pour redonner de l’éclat à votre chevelure.

 Il soigne aussi les piqûres de moustiques, tous les petits bobos, et même les verrues !

Pour les inconditionnels du thé en sachets, sans rancune, on aime tout le monde, au Point Green 😉  Mais promettez-nous de ne plus jamais les jeter, si vous saviez tout ce qu’on peut faire avec… Par ici les bonnes astuces zéro déchets !

Vous souhaitez vous lancer dans l’achat de thé en vrac mais ne savez pas pas où commencer ? Nous vous partageons notre guide des courses en vrac sur la blog.

 

Rédigé par Ysaline Rault

 

Partager cet article

Laisser un commentaire