Mon premier voyage à vélo : comment se préparer ?

Les astuces du voyage à vélo

Quand on va au bout de son mode de vie zéro déchet et éco-responsable, on réfléchit aux déchets immatériels : tous les déplacements, les émissions de gaz à effet de serre générées, etc… On adopte alors des modes de transports plus doux,  voire même insolites

Le coronavirus et les mesures de confinement en France ont abouti à la fermeture de certaines frontières et le tourisme s’est vu plus local, pour notre plus grand bonheur ! 

Cycliste à Lyon et parfois de manière plus sportive le week-end, il y a longtemps que je rêvais d’un road trip à vélo… C’est donc chose faite cet été sur les routes de l’Aquitaine

Avec le recul, l’organisation n’a pas été une mince affaire et pour que vous puissiez sauter le pas, je souhaite partager avec vous les bonnes pratiques d’un premier voyage à vélo

En selle jeune colibri ! 

blog zero dechet

Pourquoi voyager en vélo ?

❧ Voyager en vélo, c'est bon pour la planète !

Avec 35 % des émissions globales, le secteur des transports est le premier émetteur de dioxyde de carbone (CO2) en France. Outre l’émission directe de gaz à effets de serre, tous les modes de transports non doux consomment des ressources fossiles dont l’extraction et la transformation est très polluante, comme le pétrole. La voiture à elle seule représente 60 % des consommations de produits pétroliers du secteur des transports, lui-même étant responsable de 32 % de la consommation d’énergie française.

Avec la mondialisation et le plein essor du tourisme et les chiffres qui ne font qu’augmenter comme dans cette infographie sur le tourisme, je vous laisse imaginer les dégâts à l’échelle internationale ! Seuls 2% des trajets touristiques s’effectuaient en train en 2018, et d’ailleurs le vélo n’y est même pas représenté… Heureusement : les temps changent, grâce à nous !

❧ Le road trip : c'est la liberté !

Libres d’aller où bon nous semble, au gré des pistes cyclables et les cheveux au vent, profitant du beau soleil… C’est ça les vraies vacances ! Pas d’horaires (et de retard) de train, pas d’enregistrement (et de pertes) de bagages à l’aéroport ni de décalage horaire, pas de bouchons aux péages… Les vacances à vélo se passent dans l’instant présent, le trajet fait partie du voyage et on en prend plein les yeux !

❧ Le vélo : c'est pas cher !

2 roues, un cadre, une chaîne, de l’huile de coude et c’est parti ! Avec le meilleur rapport rapidité/prix, le vélo serait d’ailleurs le moyen de transport le plus rentable, devant la marche à pied. Pour louer un bon vélo non électrique tout équipé sur une semaine, nous avons payé 46€… qui dit mieux ? Pas d’amende de stationnement ni de parking à payer, ce qui nous a laissé du budget pour d’autres petits plaisirs de vacances !

❧ Le sport, c'est bon pour la santé !

Beach bike : les vélos pour le surf

 

Allier vacances et bien-être corporel, c’est génial ! Plus besoin de se refuser la petite glace 3 boules sur la digue, ni de passer le dessert au restau puisque vous remplissez votre part du contrat pour votre corps avec l’activité physique quotidienne. Cependant, on ne le dit pas assez : ne mangez pas trop, gras, trop sucré, trop salé ! D’ailleurs on vous explique comment bien manger dans notre article sur la cuisine éthique et durable 🙂 

Du sport, on n’en avait pas eu assez, alors on a même fait du surf grâce à Nelly et Julien à la superbe et chill Villa Sunshine ! C’est une résidence labellisée Ecosurf, où nous allons même jusqu’à la plage avec nos “beach bikes” pour transporter les planches : zéro déchet, zéro émission de carbone, et bien sûr la classe assurée !  

blog zero dechet

La préparation d'un premier voyage à vélo

❧ L'équipement d'un bon voyageur cycliste

Les 15 choses à ne pas oublier en voyage à vélo zéro déchet

Un voyage à vélo, ça ne s’improvise pas : quand on est itinérant.e mieux vaut ne pas oublier les indispensables

Lors de mon voyage, j’ai pu faire la liste des 15 indispensables selon moi :

1. Des sacoches à vélo étanches : indispensables pour transporter facilement et garder vos vêtements et effets personnels au sec par tous temps ! Elles se clipsent facilement sur le porte-bagages. Certaines agences de location en louent (ici pour 15€ la semaine), mais vous pouvez aussi en trouver d’occasion ou neuves chez Decathlon. Si vous mettez toutes vos affaires dans les sacoches, n’oubliez pas d’emporter des sacs avec vous, comme tout bon colibri zéro déchet ! Ils vous permettront de prendre quelques affaires avec vous, d’aller à la plage, ou encore de faire vos courses en vrac !

Sacoches étanches pour voyage à vélo

2. Des serflex (colliers de serrage) ou des cadenas pour fixer et protéger vos sacoches et vos affaires contre le vol. Petit bonus : il existe des serflex réutilisables et donc zéro déchet 🙂

3. Un antivol de vélo : continuons dans la lignée du vol ! Malheureusement, tous les êtres humains ne sont pas colibris et bienveillants comme nous et il faut aussi prévoir un ou 2 antivols pour bien sécuriser votre vélo lors de tous vos arrêts. La plupart des agences de location en donnent avec le vélo, mais mieux vaut en avoir un en plus avec vous !

4. Un casque : security first, on ne rigole pas avec ça, et en plus ça redevient tendance.  Mesdames ou Messieurs aux cheveux longs, prévoyez bien sûr des élastiques à cheveux pour nouer votre crinière,

5. Une gourde pour voyager toujours en mode zéro déchet, de préférence thermos et de chez Le point Green !

6. L’indémodable banane ! Parfaite sur le guidon pour contenir et accéder facilement à vos effets personnels de valeur, vous pourrez ensuite la déclipser pour la porter avec swag dans les rues, ou même en mode bandoulière !

La banane en vélo
7. Une lampe frontale pour voir et être vu.e : bon nombre des vélos sont équipés de lampes avant et arrière mais il est toujours utile d’avoir une frontale en cas de panne et de routes non éclairées par nuit très noire. Cette frontale pourra aussi vous servir tout au long du voyage si vous faites du camping ou si vous voulez jouer au spéléologue !  

8. De la corde, des tendeurs élastiques ou un filet pour attacher des sacs supplémentaires ou protéger nos affaires dans le panier,

Voyage à vélo : les indispensables

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

9. Des sacs plastique de récup’ pour protéger vos affaires ou votre selle par temps de pluie, 

10. Un brassard pour smartphone ou un support pour téléphone sur le guidon pour le GPS, pensez aussi à la batterie externe et aux écouteurs, 

11. Un gilet jaune pour soutenir la justice sociale, mais aussi pour maximiser vos chances d’être vu.e la nuit,

12. Un kway ou une cape de pluie spéciale vélo pour le swag, et aussi parce que c’est quand même utile en France, si vous oubliez comme moi vous pouvez aussi vous en fabriquer un de fortune avec un sac poubelle

Le kway du voyage à vélo

13. Une brassière pour Mesdames ou un t-shirt anti-transpiration car oui croyez-moi : vous allez transpirer et on apprécie la brassière par temps de canicule, vous pouvez aussi vous fabriquer un brumisateur improvisé avec un pulvérisateur de récup !


Le voyage à vélo

14. Un cuissard rembourré si vous faîtes des kilomètres car oui, ça peut faire mal 🙂

15. Un kit anti-crevaison : nous en avions pris 2 et ils n’ont pas servi mais mieux vaut prévenir que guérir !

Certain.e.s puristes vous parleront de gants, de bandes réfléchissantes, de chaussures adaptées, etc… Je n’ai pas eu besoin de tout cela mais il est sûr qu’il vaut mieux être en baskets qu’en escarpins ! Des runnings font très bien l’affaire !

Pour vos pique-nique, n’hésitez pas à vous munir de l’innovation zéro déchet du siècle : le Green Wrap en coton bio, by Le point Green 🙂 

❧ La monture, ou comment bien choisir son vélo pour partir en road trip cycliste ?

Que serait un pilote sans bolide, ou un chevalier sans son fidèle destrier ? Vous l’aurez compris : c’est pas l’habit qui fait le moine, mais un peu quand même ! 

Tous les vélos ne se valent pas et selon votre itinéraire, mieux vaut faire le bon choix.

➾ En voyage : VTT, vélo route (VTC) ou vélo électrique ?

Les avis divergent et cela dépend beaucoup de votre itinéraire. Le VTT (Vélo Tout Terrain) est en général plus lourd mais permet d’accéder à des chemins rocailleux et accidentés, il peut être rigide, semi-rigide ou encore suspendu. 

Le VTC (Vélo Tout Chemin, ou vélo de route), a des pneus plus fins et des roues plus grandes, ce qui offre un meilleur confort de route. Il est en général mieux équipé que le VTT pour les porte-bagages et donc pour les voyages à vélo. 

Le vélo électrique est agréable si vous êtes moins sportif.ve, mais il est beaucoup plus lourd, plus cher (compter environ 350€ la semaine de location + 1000€ de caution), et il vous faudra un point de chargement pour la batterie.

➾ Les indispensables du vélo de voyage

Equipements indispensables d'un vélo de voyage

Outre les roues, la cadre et la chaîne dont je parlais toute à l’heure, le vélo doit tout de même bénéficier de quelques équipements qui vous faciliteront le voyage : 

  • Plusieurs plateaux de vitesses pour les nombreuses côtes et les descentes : la France est un pays aux multiples rebondissements ! 
  • Une béquille pour stabiliser votre vélo lorsqu’il est à l’arrêt, 
  • Des gardes-boue pour les passages dans les bois par temps de pluie, 
  • Un porte-bagages pour maintenir vos sacoches ou votre panier, 
  • Une sonnette pour avertir les nombreux plagistes qui s’approprient les piste-cyclables, 
  • Des éclairages avant et arrière, 
  • Un support à bouteille sur le cadre pour maintenir votre gourde à portée de mains lors des traversées par temps de canicule
  • Un garde-chaîne, ou protège chaîne pour protéger la chaîne des intempéries et des accidents, mais aussi vous éviter de finir avec les mollets noirs de graisse !

De manière générale, préférez un vélo léger (en aluminium ou encore mieux : en carbone) et veillez bien si vous êtes de petite taille à prendre un vélo avec un cadre ajusté, dit “féminin”. 

Bon, maintenant qu’on est bien équipé.e.s… on va où ?

❧ L'itinéraire à vélo, ça se prépare !

Itinéraires à vélo

 

Tous les chemins mènent à Rome… Qui est le ou l’inconsciente qui a prononcé ces mots ? C’est la question que l’on se pose quand on se retrouve à vélo, avec ses kilos de bagages dans des dunes de sable 🙂 Parole de cycliste… j’ai pas kiffé, mais heureusement on a pu trouver des mûres sauvages à grignoter sur la route !

Je vous parlais de la nécessité d’emporter un support pour téléphone, ce n’est pas pour rien 🙂 La France n’est pas encore à la pointe des vélo routes et des pistes cyclables, et malheureusement beaucoup d’espaces ne sont pas encore aménagés. Nous avons parfois dû quitter les voies cyclables de la Vélodyssée pour des petites routes et Google Maps n’a pas toujours la notion de ce que représente une voie cyclable ou non ^^ Pour cela je vous conseille donc télécharger à l’avance tous les tracés GPS (en format .gpx) et de vous aider de quelques applications dédiées aux itinéraires à vélo.

➾ Quelles véloroutes pour un voyage à vélo en France et en Europe ? 

Les itinéraires à vélo sont nombreux en France, et je vous invite à choisir le votre sur https://www.francevelotourisme.com/

Carte des pistes cyclables en France

Vous pouvez bien sûr choisir de ne faire qu’une portion des voies en commençant et/ou finissant à une étape bien précise du parcours

Certains parcours sont encore en cours d’aménagements cyclables mais rien de bien méchant !

→ La Vélodyssée

Je vais commencer par celle que j’ai faite et c’est l’une des plus longues véloroutes de France avec plus de 1200 kms de Roscoff à Saint-Jean-de-Luz, tout le long de la côte Atlantique. Je peux témoigner : les paysages sont magnifiques et les voies ombragées par les forêts de pins… Un réel délice d’y pédaler, même l’été ! 

Le voyage à vélo sur la Vélodyssée

→ La Loire à vélo / Eurovélo 6

900 kms d’Est en Ouest, de Nevers à l’Atlantique en passant par Nantes. Cette véloroute longe la Loire, en passant par des vignobles et des petits villages. Elle fait partie de la piste cyclable européenne Eurovélo 6 reliant l’Atlantique à la Mer noire sur 4450 kms.  

→ La ViaRhôna

Elle relie le lac Léman à la Méditerranée sur 815 kms de pistes en passant par Lyon et les vignobles du Rhône. 

→ La Vélomaritime / Eurovélo 4

Les pistes ne s’arrêtent pas à nos frontières et cette piste relie Roscoff en France à Kiev en Ukraine sur 4 000 kms, dont 1400 kms en France jusqu’à la magnifique côte d’Opale ! 

→ La Méditerranée à vélo

Des montagnes à la mer, elle relie les Pyrénées à Monaco, en passant par Montpellier sur 850 kms de pistes côtières. 

→ La Meuse à Vélo / Eurovélo 19

Cette piste longe le Fleuve sur plus de 1000 kms en Europe, dont 440 kms en France en passant par les massifs des Ardennes et des Vosges.

Je ne vous les cite pas toutes car elles sont innombrables, RDV sur https://fr.eurovelo.com/

➾ Combien de kilomètres par jour pour un voyage à vélo ?

Tout dépend de vos envies, de votre itinéraire et de votre endurance physique. Pour un premier voyage à vélo, nous avons décidé de faire 150 kilomètres sur une semaine, à raison d’environ 50 kilomètres par jour sur 3 jours, entrecoupés de jours de pause pour profiter des lieux où nous nous arrêtions et faire d’autres activités. 

Étant chargé.e.s des bagages, je dirai que le maximum à prévoir serait de 100 kilomètres sur une journée, ce qui représente environ 6h de vélo à une allure moyenne de 18 km/h. Cette journée devra être suivie de plusieurs jours de pause car vous risquez de malmener vos genoux et vos fesses s’en souviendront (après quelques dizaine de kilomètres, vous réaliserez vite que les selles en gel sont une énorme supercherie !).

➾ Où dormir pour un voyage à vélo ?

Un voyage à vélo peut s’avérer fatiguant et il est compliqué de transporter tentes, matelas, sac de couchage et matériel de camping dans les paniers ou les sacoches. Pour un premier voyage à vélo, nous avons donc choisi de dormir dans des supers chouettes gîtes, proches de la Vélodyssée. Nous n’avons pas regretté ce choix car notre semaine a été rythmée par quelques orages !  

Cependant, les Indiana Jones et autres Chuck Norris que vous êtes peuvent vouloir tenter l’aventure camping. Si vous êtes chargé.e.s, je vous recommande de louer une remorque de vélo pour y mettre tout votre attirail, vous serez plus confortable !

Remorque pour voyage à vélo

➾ Les combos train / bus + vélo

Voyager à vélo ne veut pas forcément dire se restreindre à 100 km de chez soi. 

Tout d’abord, certain.e.s sportif.ve.s ont démontré le contraire en réalisant le tour du monde à vélo

Restons humbles : la Vélodyssée, c’est 1200 km de pistes cyclables en continu

De plus, vous pouvez tout à fait emporter votre vélo avec vous dans les trains ou les bus qui disposent de rames aménagées à cet effet. Cerise sur le gâteau : monter avec son vélo n’engendre aucun coût additionnel du billet

Ces associations de modes de transports vous permettent d’aller plus loin, ou encore comme nous de profiter plus longuement du voyage aller, et de faire le retour en train. En France, tous les TER disposent d’une rame avec l’icône “vélo” qu’il vous faudra trouver sur la porte, pour ensuite accrocher et stabiliser vos vélos sur les crochets. 

mettre son vélo dans le train TERIcône de rame vélo sur les trains

 

 

 

 

 

 

Nous avons donc ainsi voyagé en TER de Labouheyre à Arcachon afin de rendre nos vélos. Il existe aussi des sociétés de locations de vélos spécialisées qui organisent le rapatriement de vos vélos, moyennant quelques euros : c’est le cas sur différentes étapes de la Vélodyssée

Voilà, vous savez tout sur mon humble connaissance des voyages à vélo ! J’ai déjà hâte de mon prochain !

La joie en voyage à vélo

Et vous… vous partiriez où ? Laissez-nous un petit commentaire plus bas 🙂

Partager cet article

Cet article a 1 commentaire

  1. Julia Martin

    Bravo Justine ! Super article, très utile. La Loire à vélo me tente bien !

Laisser un commentaire